Invasions mongoles au Japon : les kamikazes n’y sont pour rien !

Par Jean-François Heimburger, 15/05/2018

Comment expliquer l’échec des deux invasions mongoles au Japon à la fin du XIIIème siècle ? Dans deux ouvrages, dont le dernier a été publié récemment, l’historien japonais Hideo Hattori propose une nouvelle interprétation. Il y nie pour la première invasion et minimise pour la seconde l’impact des violentes tempêtes tropicales sur l’issue des batailles. Les « vents divins » ou « kamikaze » en japonais, ont en effet longtemps été considérés comme les principaux responsables des victoires nippones. lire la suite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s