Jean-Louis Morel « Être conscient de ce que l’on fait »

Par Emmanuel Charlot, Sen No Sen, 02/07/2020

Dans la pure lignée du shotokan français, Jean-Louis Morel, désormais 68 ans, démontre tous les jours la profondeur et la richesse d’une tradition incarnée. Son approche personnelle ? La cohérence d’une pratique raisonnée et précise sur le plan mécanique. Une aspiration ? La perfection. lire la suite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s