Funakoshi Gishin

Gichin Funakoshi est né le 10 novembre 1868 à Yamakawa, Shuri, préfecture d’Okinawa (îles Ryukyu, Japon), et décédé en 1957. Il est considéré comme le père du Karaté-Do.

Gichin Funakoshi était un garçon peu robuste dans son enfance,c’est à l’age de 11 ans que ses parents lui firent étudier le Shuri-te, par son maître d’école, le fils de Azato Yasutsune.

Plus tard, vers l’age de 15 ans, Gichin Funakoshi débute la pratique du Shuri-te sous la tutelle de maître Azato, un des plus grands experts d’Okinawa

Sensei Funakoshi fit ensuite la connaissance de Maître Itosu, un aristocrate d’Okinawa et ami d’Azato. Gichin Funakoshi apprenait parfois sous leur double tutelle les aspects spirituels et techniques du Karate. Il eut donc la chance d’être formé par les deux principaux successeurs de Sokon Matsumura, les deux plus grands maîtres de l’époque: Itosu et Azato.



Citations:

Citation – Funakoshi Gishin

“Ce que vous aurez appris en écoutant les paroles des autres, vous l’oublierez bien vite. Ce que vous aurez compris avec la totalité de votre corps, vous vous en souviendrez toute votre vie.” – Funakoshi Gishin-

Toutes les citations


Articles :


Interview :


Ouvrages:

Commander
Ce livre est porté par la personnalité de son auteur, Gichin Funakoshi, initiateur du karaté au Japon et dans le monde entier et grande figure des arts martiaux contemporains. Autobiographie sobre qui fonctionne par tableaux courts et riches de sens, cet excellent texte bien servi par la traduction française, se lit avec infiniment de plaisir et reste longtemps en mémoire. Nous pénétrons dans l’univers du karaté originel et remontons à sa source : l’île d’Okinawa et sa culture. A travers l’histoire de Funakoshi, c’est l’histoire même du karaté et son évolution que nous apprenons à connaître. Cette autobiographie illustre de façon exemplaire à quel point l’art martial nous donne les clés de la vie et le fait que la vie elle-même est une pratique martiale.

Commander
L’ascension prodigieuse du karaté, depuis les techniques d’autodéfense secrètes développées à Okinawa jusqu’à devenir l’une des traditions martiales japonaises parmi les plus respectées et les plus connues, peut être attribuée à un seul homme – Gichin Funakoshi, le Père du karaté Moderne. Alors que les origines du karaté demeurent environnées de mystère, Funakoshi se consacra inlassablement, sa vie durant, à diffuser son message de spiritualité, mettant l’accent sur l’importance de gagner sans combattre. Les adeptes du karaté se retrouvent aujourd’hui dans le monde entier. Dans L’essence du karaté, Funakoshi crée avec ses propres mots une histoire du karaté moderne, de ses origines à son essence véritable, nous faisant profiter de sa grande intuition et de ses myriades d’expériences. Son travail décrit une image fascinante de cet art martial, des souvenirs d’entraînement remontant à son enfance, jusqu’à ses souvenirs et ses anecdotes personnels de nombreux maîtres de karaté. À travers ces pages, Funakoshi tente de mettre l’accent sur le fait que la véritable victoire est celle qui s’obtient sans combattre, et, tout en explorant la philosophie du karaté, il explique pourquoi les grands artistes martiaux continuent à progresser avec l’âge. Le livre propose une préface écrite par Hirokazu Kanasawa, l’un des plus proches disciples de Funakoshi, qui se souvient avec tendresse de son ancien maître à travers des anecdotes sympathiques qui éclairent plus encore la stature légendaire de Funakoshi. Ce livre offrira au lecteur une perspective unique sur l’histoire et l’art du karaté racontés à travers les yeux de son vénérable maître. Une lecture attentive de ces pages, aidera le lecteur à se faire une idée plus précise de la véritable essence du karaté.

Commander
Gichin Funakoshi, le ” père du karaté ” aurait dit que ” l’objectif ultime du karaté ne se résume pas aux mots ” victoire ” et ” défaite ” mais consiste plutôt en le polissage dit caractère des pratiquants “. L’approche de maître Funakoshi met en exergue les valeurs spirituelles et la finesse mentale au détriment de toute forme de brutalité, que celle-ci relève de la force physique ou de la technique. C’est afin de laisser une trace écrite du credo auquel il a voué son existence tout entière et de guider les pratiquants qui, sur ses pas, arpentent la Voie, qu’il a rédigé ce traité désormais mythique. Si les vingt préceptes qui le composent ont fait le tour du monde, les commentaires destinés à les expliciter n’ont, quant à eux, jamais été donnés à lire au grand public. C’est désormais chose faite avec ce livre.

Commander
Cette édition est le fac-similé embelli de l’incunable ouvrage de maître Gichin Funakoshi, ” le père du karaté “. Reproduit d’après l’ouvrage de 1935, il présente les textes fondateurs de la plume de maître Funakoshi, sans aucune altération, ainsi que les photos du maître disparu. ” Un ouvrage digne des plus grandes bibliothèques. “

Commander
Karate Jutsu La bible du karate-dô par Gichin Funakoshi L’histoire de ce livre est extraordinaire. Il fut édité au Japon en 1922 sous le titre « Ryûkyû Kenpô Karate » mais les plaques d’impression furent détruites en 1923 dans un incendie. En 1925, Gichin Funakoshi réécrit son livre, le complète et la version augmentée est publiée sous le nom « Rentan Goshin Karate Jutsu ». Avant que maître Funakoshi ne se décide à écrire son livre, le karaté était enseigné de manière orale aussi ce livre avec ses 200 photographies du maître est considéré comme étant le premier livre de karaté. Il n’existe aujourd’hui que quelques exemplaires des livres de 1922 et 1925 que conservent jalousement quelques bibliothèques et collectionneurs à travers le monde. Quelques copies pirates ont circulé mais leur qualité médiocre et la langue japonaise ancienne utilisée interdisaient au non initié la compréhension de ce classique inestimable. Nous sommes fiers de pouvoir aujourd’hui ressusciter ce livre mythique en langue française qui fera la joie de tous les karatékas. Gichin Funakoshi (1868-1957) est considéré comme le fondateur du karaté et est, à ce titre, honoré dans tous les dojos de karaté du monde. Il est « l’esprit du karaté », la référence absolue.

Vous souhaitez contribuer à La Budothèque en partageant un document de votre création ou issue de vos recherches? N’hésitez pas à nous contacter :

WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: